Se connecter Se connecter
Français Portugais
Budget
à
Surface
à
Pièces
Residir Em Portugal
5 Esplanade Compans Caffarelli. Bât.A CS 57130
31071 TOULOUSE CEDEX 7


+351 211 212 031
+351 926 398 123
Vous le savez mais je rabâche un peu, il faut résider au Portugal plus de 183 jours par an et ne pas avoir déjà payé l’IRS au Portugal dans les cinq dernières années pour faire une demande de RNH. Être résident, implique de déjà disposer d’un logement en tant que propriétaire ou locataire longue durée (1 an minimum) au Portugal et pouvoir le prouver. La demande du statut RNH est une démarche volontaire et n’a absolument rien d’automatique.


Conserve-t-on ses droits à la Sécu française quand on souscrit au RNH au Portugal ?

Pour oser partir vivre au Portugal, la question de l’accès aux soins est importante, surtout quand on entre dans le troisième âge. Comment se passe la prise en charge en matière de santé pour les retraités français au Portugal ? La réponse à cette question décide souvent de la suite de l’expatriation. Comment ne pas renoncer ? Comment serez-vous soignés en étant RNH au Portugal ? Quelle est la réalité de l’accès aux soins ? RESIDIR EM PORTUGAL vous propose une synthèse sur les soins des retraités, « résidents non-habituels » au Portugal.

La réponse à la question-titre est positive : OUI, LA SÉCU FRANÇAISE VOUS RESTE ACQUISE !

Vous pouvez bénéficier du statut de RNH tout en conservant vos droits à la Sécurité Sociale française. L’accès à un système de santé publique vous sera garanti dans les deux pays.

Pourquoi ? Une cotisation d’assurance maladie de 3.2% continue d’être prélevée sur les pensions privées par la Sécurité Sociale en France. Les retraités français bénéficiant du statut de résident non-habituel au Portugal (RNH), arrêtent de payer certaines cotisations sociales en France, comme la CSG, la CRDS et la CASA. Les retraités français qui ont opté pour le statut RNH transfèrent et conservent ainsi sur le SNS portugais, les droits qu’ils avaient en France. On note au passage que les cotisations sont moins élevées qu’en France de 6% en moyenne.

   QUELLES SONT LES DÉMARCHES POUR EN BÉNÉFICIER ?

-          DEPUIS LA FRANCE

Rapprochez-vous de la CPAM dont vous dépendez pour remplir le formulaire S1 permettant de transférer vos droits français sur le SNS portugais. Pour autoriser des soins programmés pris en charge à 100%, c’est le formulaire S2 que vous devrez présenter au SNS. Dans ce cas des Affections de Longues Durées (ALD), une adhésion à la CFE (Caisse des Français de l’ Étranger) peut-être intéressante mais n’a rien d’obligatoire, en aucun cas. Grâce à cette démarche, vous bénéficierez des deux régimes dans chaque pays, le SNS ne prenant en charge que les remboursements du secteur public portugais.

Chacun de ces formulaires indiquent votre adresse de résidence au Portugal. Faites très attention à sa lisibilité et à sa complétude pour éviter toute erreur dans la transmission des informations entre les organismes entre eux et ces organismes avec vous-mêmes.

-          AU PORTUGAL

Muni du formulaire S1 ou S2, de vos documents d’identité et d’un justificatif de domicile, vous irez vous enregistrer au SNS (Sistema Nacional de Saúde) au centre de sécurité sociale portugaise de votre lieu de résidence. Le centre de sécurité sociale portugaise émettra une carte d’usager (cartão do utente) à votre nom et vous indiquera quel sera votre médecin de famille. Au Portugal vous n’aurez pas le choix du médecinqui vous sera attribué.

   EN CONCLUSION

Le Portugal est classé sixième des pays européens pour la qualité de son système de santé, certes derrière la France. C’est souvent sa lenteur administrative plus que la qualité des soins eux-mêmes qui sont pointés du doigt, à tord ou à raison car des alternatives sont possibles avec le secteur privé.

On est donc bien soigné au Portugal et de pouvoir garder le bénéfice de la Sécurité Sociale française est un atout indéniable, d’autant qu’elle vous coûte moins chère en cotisations.

Si la CFE ou Caisse des Français de l’Etranger n’est pas obligatoire dans aucun cas, elle peut-être conseillée si vous souffrez d’une ALD, tout comme nous vous conseillons fortement de souscrire une mutuelle / assurance privée, cela va vous permettre d’utiliser les hôpitaux privés à moindre coût et d’avoir des consultations plus rapides que dans le public. Regarder le comparateur des assurances privées sur le site Deco Proteste, l’équivalent portugais de notre UFC Que Choisir.

Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services. Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n'importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Le respect de votre vie privée est une priorité pour nous
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique "Gérer les cookies" en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter notre politique de confidentialité.
Tout accepter
Personnaliser