Se connecter Se connecter
Français Portugais
Budget
à
Surface
à
Pièces
Residir Em Portugal
5 Esplanade Compans Caffarelli. Bât.A CS 57130
31071 TOULOUSE CEDEX 7


+351 211 212 031
+351 926 398 123

La Fiscalité RNH au Portugal

Depuis 1971, la France et le Portugal avait signé une convention fiscale. Ce n’est donc pas une nouveauté et la France en a signé bien d’autres !

Ce qui est plus récent, c’est que le Portugal avait publié en 2012 une circulaire révisant la fiscalité à destination des retraités étrangers et pas seulement européens. Cette mesure est entrée en vigueur le 1er janvier 2013. Depuis cette date, un retraité français pouvait bénéficier du statut spécial de « résident non-habituel », le très célèbre RNH. En s’installant au Portugal, sa pension était 100 % exonérée d’impôt sur le revenu !
La convention a fixé les bases de l’imposition pour les résidents de chaque pays qui déclarent des intérêts dans l’autre pays. Si la volonté initiale des pouvoirs publics était d’éviter les doubles impositions, l’exonération n'était pas dans leurs plans. C’est cet objectif qui a permis à la France, la Finlande et à la Suède de menacer leurs ressortissants de les réimposer au pays natal si le Portugal ne revenait pas sur son exonération fiscale totale.

Éviter une double imposition, c'est OUI mais arriver à une non-imposition, c'est NON !
Le nouveau statut RNH permet donc au Portugal de contenter ses partenaires européens tout en s’évitant de renégocier ses conventions fiscales avec chacun d’eux !

Zoom sur les grands principes qui ne changent pas.
  • Vivre plus de 183 jours par an au Portugal.
  • Démontrer que vous êtes installés et que vous vivez durablement au Portugal grâce à un titre de propriété immobilière ou un contrat de location longue durée.
  • Ne pas avoir été résident fiscal dans ce pays au cours des cinq dernières années.
Il faut donc être un nouvel arrivant pour bénéficier des largesses du gouvernement portugais et pour ne plus être imposé sur ses revenus en France : retraité français du secteur privé ; salarié/indépendant "d'activités à haute valeur ajoutée" ou encore citoyen Portugais vivant à l’étranger et désireux de revenir au Pays.
À noter que la demande du statut RNH doit se faire obligatoirement avant le 31 mars de l'année qui suit son installation au Portugal. Vous vous installerez au Portugal en 2021 ? Votre demande de statut RNH devra être déposée avant le 31/03/2022 !
 
Le Portugal est-il toujours un eldorado fiscal ?
  • Les pensions de retraite restent exonérées pour ceux qui se sont installés avant le 31/12/2020 et qui demanderont le statut RNH avant le 31/03/2021 (pour 10 ans). Les autres ressources sont toujours soumises à l'impôt portugais, voire à celui du pays d'origine. Avant de partir, attention aux lois Scellier, Pinel ou tout autre crédit d'impôt obtenu avec la France !
  • Ce régime fiscal favorable est limité dans le temps : le résident ne peut en bénéficier que pendant dix ans, après quoi il redeviendra imposable comme tous les Portugais.
  • Pour présenter un réel intérêt fiscal, le statut RNH s’adresse principalement à des seniors dont le niveau de pension est relativement élevé.
  • L’État Portugais vous fera acquitter un impôt forfaitaire minimum de 750€ annuel ou de 10 % des pensions perçues (revenu imposable) ce qui, de poste à poste, s'équilibre pour un couple (2 parts), autour de 60.000€ de pensions annuelles. L'IR n'est cependant pas la seule variable à prendre en compte.
Salariés et indépendants (H/F) : et pour vous ?
  • Directeur général et directeur exécutif de sociétés ;
  • Directeurs des services administratifs et commerciaux ;
  • Directeurs de la production et des services spécialisés ;
  • Directeurs d’hôtel, de restaurant, de commerce et autres services ;
  • Spécialistes en sciences physiques, mathématiques, ingénierie et techniques connexes ;
  • Médecins ;
  • Dentistes et stomatologues ;
  • Enseignant universitaire et supérieur ;
  • Experts en technologies de l’information et de la communication (TIC)
  • Auteurs, journalistes et linguistes ;
  • Artistes des arts créatifs et du spectacle ;
  • Techniciens et professions intermédiaires en sciences et génie ;
  • Techniciens en technologies de l’information et de la communication ;
  • Agriculteurs et ouvriers de l’agriculture et de l’élevage pour le commerce ;
  • Ouvriers qualifiés de l’industrie forestière, de la pêche, de la chasse ;
  • Ouvriers qualifiés dans l’industrie, la construction et les artisans, y compris en particulier métallurgie, travail des métaux, transformation des aliments, travail du bois, habillement, artisanat, impression, fabrication d’instruments de précision, bijoutiers, artisans, ouvriers en électricité et électronique ;
  • Opérateurs d’installations et de machines et ouvriers d’assemblage, à savoir opérateurs de machines fixes.

Bonne nouvelle si votre profession est listée ici ! Votre imposition sera forfaitisée à 20 % sur les revenus produits par votre activité professionnelle. Et pour les autres, me direz-vous ? Et bien vous ne pourrez tout simplement pas prétendre au statut RNH !

En résumé, comment ça marche ?
À quelques exceptions près, c’est la résidence fiscale ou la situation géographique de la source du revenu qui va définir le mode de taxation.
L’État taxera la source du revenu présente sur son territoire pour :
  • Les revenus locatifs des biens immobiliers
  • Les plus-values immobilières
  • Les Bénéfices Industriels et Commerciaux sont imposés là où l’entreprise s’est implantée depuis plus d’un an.
L’État taxera le bénéficiaire résident pour les revenus de capitaux mobiliers :
  • Dividendes : revenus d’actions et bon de jouissance
  • Intérêts : revenus de fonds publics, obligations, créances
Quel État taxera le revenu des pensions ?
  • L’État payeur pour les pensions et retraites publiques (sauf si la nationalité du pensionné est celle de l’État de résidence et non celle de l’État payeur)
  • L’État de résidence pour les pensions et retraites issues du secteur privé.

Notre conseil : listez exhaustivement vos revenus et vos actifs et interrogez au moins deux professionnels (nous sommes à votre service) car un changement de résidence fiscale, sans être forcément « galère », n’est de toute façon jamais neutre !

Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services. Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n'importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Le respect de votre vie privée est une priorité pour nous
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique "Gérer les cookies" en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter notre politique de confidentialité.
Tout accepter
Personnaliser